Sbarro Hommell Berlinette, 1997


 

Projet de restylage de la berlinette Echappement, à la demande de Michel Hommell, son créateur. La voiture est non roulante (maquette).

 

 

Extrait du catalogue de l'Espace Sbarro 1997 :

 

"Belle et accessible. Ces deux mots résument tout à fait la philosophie de la Berlinette Echappement, le coupé né de la passion de Michel Hommell et de Gilles Dupré, respectivement propriétaire et rédacteur en chef "Echappement", l'une des parutions spécialisées dans les automobiles sportives parmi les plus diffusées en France.

La Berlinette Echappement, un coupé à deux places dessiné par le styliste Eric Dupeau, recueille l'héritage des mémorables Alpine : équipement réduit à l'essentiel (ni autoradio ni climatisation), mécanique robuste et fréquent recours aux éléments de série (groupe PSA) afin de limiter les frais. Le véhicule, produit artisanalement en trente exemplaires par an, s'adresse à un public restreint (à la recherche d'une bonne "base" pour participer aux rallyes) et son prix est particulièrement intéressant. La prochaine génération de Berlinette Echappement portera la signature de Franco Sbarro : "La Berlinette Echappement est sur le marché depuis déjà cinq ans, explique Franco Sbarro, Michel Hommell et Gilles Dupré m'ont demandé de la réactualiser tout en gardant sa conception originale un coupé sportif pouvant convenir à la conduite quotidienne sur route mais, en réalité, plutôt destiné à un public de "gentlemen driver" qui l'utilisent également pour la compétition, en particulier dans les rallyes, et d'entretien peu onéreux, Notre travail était donc soumis à des contraintes techniques et structurelles très précises : la plate-forme et la mécanique de la nouvelle Echappement-Sbarro sont ceux du modèle de base. Pour le reste, nous avons interprété librement l'esprit de la Berlinette."

Le projet de la nouvelle Echappement-Sbarro est né à l'Espace de Grandson, mais son développement créatif a été confié aux étudiants d'Espera, la nouvelle école que Franco Sbarro a récemment ouvert à Pontarlier en France. En quelques mois seulement, la maquette définitive de l'auto (échelle 1/14) a vu le jour ; celle-ci a ensuite été transportée à Reims, dans les ateliers Chausson, spécialisés dans la construction de modèles pour les moules de carrosserie. Là, grâce au fraisage à contrôle numérique, un modèle de style grandeur nature a été réalisé. Franco Sbarro l'a lui-même transporté en fourgon de Reims à Pontarlier où les étudiants ont apporté les dernières retouches. Dernières mais non définitives. En effet, comme pour la première version de la Berlinette, le dernier mot revient au public.

"Au Salon de Genève, dit Franco Sbarro, nous exposerons la maquette de l'auto à l'échelle naturelle, peinte seulement dans sa moitié droite. L'autre moitié est blanche. C'est une feuille blanche normale sur laquelle les lecteurs d'"Echappement" pourront inscrire leurs suggestions en utilisant les feuilles autocollantes prévues à cet effet"."

 

 

 

maquette non roulante

 

 

English version

Photographies