Sbarro Espera Mégane V6, 1998


 

"Bouleverser l'essence tout en respectant la forme"

 

Régulièrement les constructeurs automobiles demandent à Franco Sbarro et ses élèves de travailler sur un de leurs modèles. Ce fut le cas notamment d'Alfa Romeo (Issima), de Lancia (Ionos) ou plus récemment de Seat (coupé Leon). En 1998, Renault (par le biais du Centre de Style et de la Direction Marketing Produit) s'associa avec Sbarro pour l'étude du spider Espace, qui fit sensation à l'ouverture des 24 heures du Mans, et de la Mégane Coupé V6, qui fut l'une des vedettes du Salon de Genève en mars 1998.

 

Le projet fut suivi de très près par Yves Legal, qui s'occupa en son temps du développement de la Renault 5 Turbo. Ce n'est donc pas un hasard si l'on retrouve l'esprit de cette dernière dans la Mégane Coupé V6. Le moteur d'origine a été remplacé par le 6 cylindres en V d'origine PSA-Renault, qui équipe notamment le coupé Peugeot 406 ou la Renault Laguna. Aucune modification mécanique n'a été effectuée, la puissance d'origine, s'établissant à 194 chevaux, étant jugée suffisante. En revanche, au lieu d'être placé à l'avant, le V6 a été installé en position centrale, en lieu et place de la banquette arrière (la voiture devient ainsi une stricte deux places). Le bloc moteur- boîte de vitesses a été fixé sur la monocoque d'origine à l'aide de quatre silent bloc. Le réglage des suspensions avant d'origine est plus souple, ces dernières n'ayant plus le poids du moteur à supporter. A l'arrière, en revanche, l'essieu de série a été remplacé par un ensemble au design inédit qui régit tout le bloc moteur-vitesses-suspensions. Sous le capot avant, on trouve désormais un coffre à bagage amovible placé au dessus de la roue de secours galette. Faites dans les règles de l'art, ces modifications ne touchent pas la structure originale du coupé, répondant ainsi parfaitement au cahier des charges, à savoir bouleverser l'essence tout en respectant la forme.

 

Visuellement, le but recherché par Sbarro est d'attirer le regard sur la partie arrière, de façon à souligner la position inhabituelle du moteur sur ce coupé Mégane. La largeur de la voiture a été augmentée depuis le montant de parebrise (+4 cm) jusqu'au niveau des roues arrière (+20 cm). La carrosserie semble ainsi se gonfler progressivement vers l'arrière. Par contre, l'avant change de façon plus subtile. La modification la plus visible est la disparition de la prise d'air, celle-ci ne se justifiant plus depuis que le moteur a migré à l'arrière. Franco Sbarro déclarait que "le spoiler frontal enveloppant ainsi que le plancher complètement plat répondent aux nouvelles exigences aérodynamiques imposées par une conduite sportive." Quant à l'habitacle, il reste très près de l'origine : on note quand même la présence de deux bacquets Sparco en alcantara, un volant et des pédales de même marque et une nouvelle grille de levier de vitesse en aluminium.

 

Les rares journalistes ayant pu effectuer quelques tours de roues à son volant ont d'abord retenu le bruit envahissant provenant d'un échappement presque libre. Ils ont ensuite salué le remarquable équilibre de l'engin, avec une tenue de route saine, des commandes précises et une souplesse étonnante pour une sportive "artisanale". Bien entendu, de par la position centrale du moteur, le comportement de la voiture change par rapport à un coupé Mégane d'origine. La voiture devient plus vive et surtout plus sportive. En un mot, plus amusante ! Les performances, non mesurées, sont semblent-il à la hauteur des attentes.

 

Le sérieux et la passion qui animent chaque création de Sbarro ont été transmis à ses élèves. Loin de se reposer sur ses lauriers, Sbarro remet chaque année tout en question. Il en sort des voitures qui, à l'instar de cette Renault Mégane V6, sont un vrai plaisir pour tout amateur d'automobiles.

 

 

 

 

 

  Sbarro Mégane V6 (1998)

moteur

V6 PSA-Renault

disposition

central arrière transversal

cylindrée

3000 cm3

 

4 soupapes par cylindre

puissance

194 ch à 5500 tr/mn

couple

27,2 mkg à 4000 tr/mn

boîte de vitesses

boîte manuelle 5 vitesses

châssis

berceau moteur porteur

suspension avant

de série avec ressorts courts, réglage plus souple

suspension arrière

type Prolink inboard à bras tirés, combinés filetés Spax

freins

4 freins à disque Brembo 300mm avec étriers à 4 pistons

dimensions

longueur 3,93 m - largeur 1,90 m

production

1 exemplaire

 

 

English version

Photographies