Sbarro Soucoupe roulante, 2000


 

Mondial de l'automobile, Paris, octobre 2000, stand des magasins Feu Vert : on signale la présence d'une soucoupe... roulante ! Des témoins affirment que l'engin aurait été vu lors de l'édition des 24 heures du Mans quelques mois plus tôt.

 

Plus sérieusement, cette étrange engin est une création pour le moins intrigante de Franco Sbarro, réalisé à la demande des magasins Feu Vert, qui lui firent l'honneur de la couverture de leur catalogue 2000 avec une superbe photo de Dingo. l voiture, initialement baptisée i-c@r, fut ensuite nommée Soucoupe roulante (l'appellation ic@r a été réutilisée pour un Peugeot Partner multimédia en 2002)

 

 

Extrait d'une interview de Franco Sbarro, publié à l'époque sur le site FeuVert :

 

"Les automobiles du futur devront avant tout être humaines!"
Vous avez remarqué la drôle de machine de la couverture du guide Feu Vert 2000? Technologique, futuriste, design, elle offre une vision parfaite de ce que pourraient être les voitures de demain… à condition d’y mettre le prix! Designer de cette "Soucoupe Roulante", l’Italo-suisse Franco Sbarro nous explique sa démarche créative et sa vision des véhicules de l’avenir.

 

Feu Vert: Comment a commencé votre travail avec Feu Vert?
Franco Sbarro: C’est en quelque sorte un concours de circonstances. J’étais en rapport avec Feu Vert depuis plusieurs années et ils m’ont demandé de réaliser un prototype pour le Mondial de l’Automobile de l’an 2000. Le but était de montrer une voiture qui fasse rêver. On a alors essayé avec Feu Vert de concilier rêve et futur et on s’est dit qu’il fallait quelque chose qui vienne de l’au-delà. D’où l’idée de la "Soucoupe Roulante"! Feu Vert a immédiatement été séduit et la réalisation a été lancée. Pour le Salon, elle arborera les couleurs de Feu Vert et diffusera un éclairage un peu bleuté. On aura vraiment l’impression que les martiens vont débarquer sur le stand Feu Vert!

FV: Pensez-vous que ce proto offre une représentation des voitures que l’on verra dans le futur?
F. S.: Pas exactement. Je pense que l’on ne pourra jamais fabriquer de soucoupes volantes, j’ai donc imaginé une Soucoupe Roulante. Elle donne l’impression qu’elle arrive d’une autre planète, qu’elle va s’envoler, mais ce n’est pas la réalité! Ce proto s’utilise comme une voiture normale, même s’il a quelque chose de mystérieux. En fait, c’est un clin d’œil à l’espace tout en sachant qu’on garde les pieds sur terre…

FV: Verra-t-on un jour de drôles d’engins comme la "Soucoupe Roulante" sur les routes?
F. S.: Peut-être mais ce sera rare, car ce sont avant tout des voitures passionnelles, marginales et réservées à un public choisi. En plus, elles ne peuvent rouler que si elles ont reçu l’habilitation nécessaire et coûtent extrêmement cher. Un proto comme la "Soucoupe Roulante" est de l’ordre du million de francs, voire davantage!

FV: Quelles technologies ont été utilisées pour la "Soucoupe Roulante"?
F. S.: Elle comporte 4 roues motrices et possède des suspensions hydropneumatiques qui la font se lever et s’abaisser de 20 cm. On a l’impression qu’elle s’envole! Cette suspension a été empruntée à Citroën. Il y a 2 places à l’avant et 5 à l’arrière. En ce qui concerne la carrosserie, elle a été réalisée entièrement en composite. C’est un matériau qui se prête particulièrement bien à ce type de voiture "artisanale" et à la fabrication en petites séries. Il est plus noble que la tôle qui rouille ou que l’aluminium qui s’oxyde."

 

 

 

 

 

4 roues motrices, suspension hydropneumatique (origine Citroën)

carrosserie en matériaux composites.

7 places : 2 à l'avant, 5 à l'arrière.

 

English version

Photographies